Et si pour une fois, on prenait ce proverbe au pied de la lettre? Si pour une fois on commençait à vivre sa vie et à devenir la personne que l’on a vraiment envie d’être.

Il me semblait logique de commencer ce blog avec un article #mood. D’autant plus, que c’est l’état d’esprit dans lequel je suis en ce moment qui me donne, enfin, le courage de lancer Cindy, On Her Way.

Vous savez, ces moments où rien ne va plus, où vous avez envie de hurler, où vous savez qu’il est temps que les choses changent, qu’il est temps de prendre des décisions. La BONNE décision.

Et si pour une fois, on prenait ce proverbe au pied de la lettre. Il est temps de vivre sa vie.

La prise de conscience

Ça fait déjà quelque temps que ma vie ne me convient plus, où devrais-je dire, ne me correspond plus. Je me dis de plus en plus souvent que je suis passée à côté d’elle et qu’il est trop tard. Mais est-il jamais trop tard pour commencer à vivre sa vie? Je commence à croire et j’espère que non. Certes, j’aurais déjà pu vivre bien plus de choses mais je pense qu’il est encore temps d’en vivre beaucoup d’autres.

Je n’ai jamais envisagé la vie d’une façon “classique”. Le schéma, rencontrer quelqu’un, trouver un bon job, se marier, acheter une maison et avoir des enfants n’a jamais fait partie de mes plans. Du moins, pas de la manière traditionnelle. Et pourtant, je ne vis pas la vie dont je rêvais. Je me suis expatriée une année pour au final revenir dans ma ville, celle qui m’a vue grandir et que je déteste. J’ai renoncé aux projets et rêves qui m’animaient par peur. Peur d’affronter ma famille qui ne comprenait pas mes choix. Peur de l’échec. Peur de décevoir mes proches. Peur de lire dans leurs yeux “on te l’avait dit que tu n’y arriverais pas”. Et certainement aussi, peur de réussir et de devenir celle que je souhaitais être, celle que je suis en réalité, celle qui ne correspond pas aux normes.

Et je le sens aujourd’hui, que quelque chose ne va pas, je commence doucement à ré-ouvrir les yeux et à revenir dans ma vie. Je suis tombée sur l’ article de Sarah Lussier du webzine Les Nerds, il y a quelques jours, qui m’a remis une petite claque de rappel. Elle le dit très justement, l’important n’est pas de savoir ce que l’on doit faire mais qui l’on est!

Oser sortir de sa zone de confort pour vivre sa vie

C’est vrai, est-ce vraiment ça la vie? Est-ce simplement se mettre dans des cases et faire ce que l’on attend de nous parce qu’on a peur d’être jugé, parce qu’on a peur de l’échec?

Je parlais avec mon copain il y a quelques jours à propos de mes envies d’expatriation et il m’a dit une phrase qui m’a plus que choqué : “je sais que tu n’as pas envie de vivre ici mais malheureusement c’est comme ça”

Ah oui?? Vraiment? Malheureusement?!! Et pourquoi devrais-je vivre ma vie malheureusement?

Je sais bien que l’on ne peut pas toujours faire ce que l’on souhaite. Mais la vie comprend suffisamment de contraintes alors pas la peine de s’en ajouter d’avantage et surtout de passer à côté de SA vie parce qu’on a peur d’assumer qu’il on est et ce que l’on souhaite vraiment.

Mais c’est très certainement ça le plus difficile. Oser se positionner, dire haut et fort ses choix, les assumer et surtout surtout, sortir de sa zone de confort pour enfin vivre, vivre sa vie. Eh oui, sortir de sa zone de confort, de son petit train-train qui nous rassure et que l’on maîtrise plus ou moins. Mais vous savez quoi? C’est justement faire ce pas qui vous ferra évoluer et qui vous fera VIVRE!

Il ne s’agit pas nécessairement de faire des choses spectaculaires mais simplement, ce qui est en vous. Ça peut être un nouveau job plus épanouissant, adopter une nouvelle hygiène alimentaire, se remettre au sport, déménager… peu importe ce qui vous anime, l’important est que ça vous corresponde.

On ne peut jamais vraiment savoir où les choses vont nous mener mais ne vaut-il pas mieux avoir des remords que des regrets? (Merci à toi Oscar Wild!)

Car oui, même si on échoue, même si les choses ne se passent pas comme on l’aurait voulu, au moins, on l’aura fait. Pas de regrets!

Mai, fais ce qu'il te plaît : il est temps de vivre sa vie

A la conquête de nouveaux horizons

Voilà, il est temps de commencer à vivre sa vie, notre vie.

Pour ma part, j’ai besoin de retrouver ce qui est essentiel pour moi. J’insiste sur ce point. Pour moi. Car chacun à son essentiel, ses rêves, ses ambitions. En ce qui me concerne, j’ai besoin de voyager, de partir, de prendre des risques, d’essayer. Vivre, vivre ma vie et être vivante.

Ce blog fait parti aussi des choses que j’ai décidé de tenter parce qu’au bout de plusieurs années à y penser, à renoncer, à regretter, je n’ai plus envie de passer à côté. Parce qu’au final, qu’est-ce que je risque vraiment? Aller au delà de mes peurs et vivre mon blog? Très bien, allons-y! ^^

A quelques minutes d’appuyer pour la première fois sur “publier”, je suis plus que surexcitée. J’ai peur, je doute et en même temps je me sens tellement bien et soulagée de reprendre peu à peu le contrôle de ma vie, d’assumer qui je suis, ce que j’ai envie d’être et de vivre ce que j’ai à vivre.

Et vous, quelle personne avez-vous envie d’être? Quelle décision allez-vous prendre pour enfin vivre votre vie? 

A très vite !

www.cindyonherway.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

One thought on “Mai, fais ce qu’il te plaît”

  1. Vivre libre ! Libre de choisir ma vie ! Même si cela signifie partir à l’autre bout de la terre et vivre sur la route tel une gipsy! En tout cas prendre du recul fait du bien et m’aide à me redécouvrir !
    Le voyage est un retour vers l’essentiel.
    Merci pour ton article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *